EARL de Château-Sœurette


    Château-Sœurette

    Château-Sœurette

    Château-Sœurette

    Dans le lointain, les Saintes que l’on semble survoler certains jours de grande limpidité de l’atmosphère.

Cette propriété a été acquise en septembre 2003, au cœur de la tourmente qui a secoué une fois de plus la filière BANANE des Antilles et plus particulièrement celle de Guadeloupe.
Elle est située sur la commune de Trois-Rivières chemin de ma folie (!), lieu-dit Dos d’Âne.

Dénomination EARL CHÂTEAU-SŒURETTE
Situation Chemin de ma folie - Dos d’Âne - 97114 Trois-Rivières
SIRET
Superficie foncière 20 Ha
Superficie cultivée 17 Ha

    Petit historique

    Petite propriété achetée en septembre 2003. Pendant cinq ans, elle est restée en jachère donc sans utilisation de pesticides...


Vous n’en découvrirez pour le moment que des vues de nature sans l’activité des ouvriers. Tout est en préparation des sols, des plantations et des projets qui se mettront bientôt en place. La nature y est si belle ici ! aussi qu’il vaut mieux ne pas y être trop sensible sous peine d’être distrait de son travail mais combien il est valorisant et quel sentiment de liberté quand on œuvre en pleine nature face à la mer, au ciel et à la montagne, alors que tant de travailleurs évoluent entre quatre murs !


    Château-Sœurette

    Château-Sœurette

    Château-Sœurette

    Château-Sœurette

    Au loin, le canal des Saintes et l’archipel si proche !

Les courbes douces ou plus abruptes se succèdent et font oublier pendant un temps le dur combat à mener pour la survie de la banane des Antilles françaises. Bientôt ces formes harmonieuses enchâssées dans la forêt tropicale seront couvertes de bananiers en pleine vigueur tant le microclimat de ces hauteurs de Trois-Rivières est propice à cette culture. Hommes et matériels vont lutter contre les difficultés de la topographie mais chaque regard levé confirme que ce boulot est noble et vivifiant.


Nous avons fait connaissance...

Quelques mois plus tard...



Le paysage a changé. Les perspectives aussi. Partout, des bananiers d’un vert profond, éclatants de vigueur et de santé.
Maintenant la nature et le travail des hommes se sont conjugués pour que la terre produise les fruits qui traverseront l’Atlantique afin de porter dans les foyers de métropole et d’Europe le plaisir, la saveur et les bienfaits de cette délicieuse pulpe exotique !...


Août 2008... Le temps a passé...


L’exploitation est restée, comme à Trois-Rivières, en jachère depuis deux ans... Une replantation en vitro-plants est intervenue en août 2007. La reprise d’activité a eu lieu en février 2008 et les premières récoltes se font depuis juin 2008. Aujourd’hui, nous allons retrouver les personnels au travail sur la plantation. Les remorques vont ensuite se diriger vers le hangar de l’exploitation de Trois-Rivières où vous pourrez assister, ce 11 août, à la préparation et à l’emballage des fruits (vous pouvez cliquer sur le lien de la ligne ci-dessus qui vous permettra de vous rendre directement sur la page consacrée à cette exploitation). Rejoignons donc les coupeurs et les porteurs...