SCEA Blondinière


    Blondinière

    Blondinière

    Blondinière

    Dès l’arrivée la perspective et la force de la nature frappent l’imagination... la qualité aussi depuis mars 2006.

Dans un cadre grandiose, une topographie idéale et une exposition propice, cette propriété présente tous les atouts pour évoluer favorablement.

Dénomination SCEA BLONDINIÈRE
Situation Routhiers - 97130 Capesterre-Belle-Eau
SIRET 380 047 332 000 16
Superficie foncière 52 Ha
Superficie cultivée 20 Ha

    Petit historique

    Très belle propriété acquise le 18 juin 2003 auprès de la société AGRISOL. Trois ans auparavant, elle appartenait à Monsieur JOUVEAU-DUBREUIL.
    Alors que le rendement était de 30 Tonnes/ha, son potentiel est de 50 Tonnes/ha.


    Les parcelles bien délimitées et bien desservies, le terrain plat facilite l’accès du personnel et du matériel.


    La flexibilité de l’horaire de travail, maintenant adaptée au nouveau statut, permet aux ouvriers et aux cadres de mieux gérer leur temps de travail et leur vie personnelle.


    Chacun s’active car plus que jamais il faut apporter son énergie et la qualité dans le combat qui doit être mené pour la survie de la filière... Cet enjeu n’échappe à personne...


    Quelles que soient les interrogations de chacun, il faut aller de l’avant, préparer la terre pour recevoir de nouveaux plants, prendre toutes les décisions nécessaires à l’avenir de l’exploitation... et après quelques mois, le résultat est là !


    Après la mise en jachère de certaines parcelles afin que la terre retrouve une “nouvelle santé”, la replantation a repris et partout, les plants de bananes réoccupent les surfaces qui leur étaient dues.


    Ici aussi, comme dans les autres hangars, la modernisation des bacs est en cours. Elle permet de meilleures conditions de travail pour le personnel et une meilleure qualité du fruit exporté puisqu’il aura séjourné plus longtemps dans le bain le préparant à l’emballage.
    En octobre 2006, assainissement de l’aire d’arrivée et de déchargement des remorques.


    Les rotations de culture et la mise en jachère donnent maintenant, avec la replantation en vitro-plants, des régimes de taille respectable et une très bonne qualité du fruit. Preuve encore une fois que la rigueur et la cohérence mènent à de bons résultats.


    Déchargement, convoyage, préparation, trempage, “dépattage”, pesée et emballage avant la mise en container se répètent, avec toujours la vigilance qui s’impose et qui devient un réflexe.